Actus Monde

A Bruxelles, une enquête sur la mobilité de la clientèle des commerçants révèle que les clients ne viennent pas tous en voiture…

Gracq : Des projets de réaménagement dans les quartiers commerçants de Toison d'Or et du Grand Sablon ne font pas l'unanimité. En cause, notamment : la réduction de l'espace dévolu à la voiture et une piétonnisation partielle. Si les commerçants craignent surtout la durée des travaux, ils semblent également avoir une image déformée des habitudes de mobilité de leur clientèle, selon une enquête menée par des étudiants de l'ULB à la demande du GRACQ.

Six étu­di­ants du Mas­ter en Sci­ence et Ges­tion de l’Environnement de l’ULB ont cher­ché à en savoir plus sur les habi­tudes de déplace­ment de la clien­tèle de deux quartiers com­merçants de la cap­i­tale, l’axe Avenue de la Toi­son d’Or — Boule­vard de Water­loo et la Place du Grand Sablon. Ces deux quartiers sont con­cernés par des pro­jets de réamé­nage­ment (visant notam­ment une pié­ton­ni­sa­tion par­tielle et la réduc­tion de l’espace pub­lic dédié à la voiture) qui se heur­tent à des oppo­si­tions de la part de cer­tains com­merçants. Les étu­di­ants ont inter­rogé 296 clients et 88 com­merçants entre octo­bre 2019 et avril 2020. Leur enquête livre des résul­tats intéres­sants.

Une enquête à décou­vrir sur gracq.org

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close