A lire

Le Brestois Olivier Schneider a fait de la Fub un lobby du vélo

Depuis 2015, le Brestois Olivi­er Schnei­der pré­side la Fub, Fédéra­tion des usagers de la bicy­clette, qui regroupe 300 asso­ci­a­tions et représente quelque 50 000 adhérents. Entre­tien.

Com­ment êtes-vous devenu un mil­i­tant du vélo ?Olivi­er Schnei­der: J’habite à Brest, qui est un peu val­lon­née, et je suis asth­ma­tique. Je me suis ren­du compte que c’est en faisant de l’activité physique que je suis moins asth­ma­tique. Je tra­vail­lais comme infor­mati­cien au Crédit mutuel, à 5 km de chez moi. En voiture, je n’arrivais jamais à me gar­er. Il y a douze ans, j’ai acheté un vélo à assis­tance élec­trique (VAE). J’ai trou­vé ça telle­ment génial que je me suis dit : il faut con­va­in­cre plein de gens de faire pareil. Le vélo est un moyen de trans­port bon marché, agréable.

Et com­ment êtes-vous devenu prési­dent de la Fub ?En juil­let 2009, je suis entré dans l’association Brest à pied à vélo (Bapav), mem­bre de la Fub. Je suis devenu prési­dent. Nous sommes près de 700 adhérents. Très vite, je me suis ren­du compte que cer­tains aspects ne pou­vaient pas être influ­encés au niveau local. Je me suis engagé au niveau nation­al. En 2011, je suis entré au con­seil d’administration de la Fub. Créée en 1980, elle compte 300 asso­ci­a­tions mem­bres et près de 50 000 adhérents. En 2015, la prési­dente souhaitait se con­sacr­er à autre chose. Elle avait 66 ans, j’en avais 33. Je suis devenu prési­dent.

Vous aviez un pro­jet ?Oui, pass­er de la Fub qui défend les cyclistes à la Fub qui promeut une solu­tion de déplace­ment vertueuse, qui doit devenir acces­si­ble à tous. Au lieu de dire : il faut amélior­er le sort de trois mil­lions de cyclistes ; on dit : 75 % de nos déplace­ments quo­ti­di­ens font moins de 5 km et il n’y en a que 2,7 % qui se font à vélo.

Source : Le Brestois Olivi­er Schnei­der a fait de la Fub un lob­by du vélo

Tags
En voir plus

Perrine Burner

Chargée de communication à la FUB

Vous aimerez également...

4 Comments

  1. de l’auto pro­mo, c’est quand même inquié­tant
    il n’y a pas d’autres sujets que la grandeur du chef, fusse t il inspiré

    1. Bon­jour,
      Il s’agit d’un arti­cle paru dans Ouest France pour lesquels nous n’avons pas choisi les ter­mes (”lob­by”, etc.). Nous ne faisons que le relay­er au même titre que d’autres arti­cles parus dans la presse sur le vélo.
      Cor­diale­ment.

  2. Bon­jour,
    Gorieu a rai­son sur l’autopromo : la page https://actuvelo.fr/qui-sommes-nous/ men­tionne bien que le site est ani­mé par la FUB.
    Ce qui me chif­fonne, c’est le titre qui indique que la FUB est devenu un “lob­by”. Pour moi un lob­by représente des intérêts par­ti­c­uliers, au détri­ment de l’intérêt général. La FUB serait un lob­by si elle représen­tait les fab­ri­cants de vélos, par exem­ple.
    Mais je me trompe peut-être.

    1. Bon­jour,
      Il s’agit d’un arti­cle paru dans Ouest France pour lesquels nous n’avons pas choisi les ter­mes (”lob­by”, etc.). Nous ne faisons que le relay­er au même titre que d’autres arti­cles parus dans la presse sur le vélo.
      Cor­diale­ment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close