Actus Monde

Pourquoi les flics new-yorkais n’aiment-ils pas les cyclistes ?

Chronique Roues Cool de Libération : A la suite des violences subies par des manifestants à vélo lors des protestations Black Lives Matter, un passionnant article du «New Yorker» explique pourquoi les cyclistes sont toujours du côté du progrès social.

Des mem­bres du New York Police Depart­ment (NYPD), qui sai­sis­sent vio­lem­ment le vélo de man­i­fes­tants de Black Lives Mat­ter, incré­d­ules devant tant de vio­lence et qui se deman­dent com­ment ils vont ren­tr­er chez eux ; un cycliste sévère­ment bas­ton­né par trois flics : les images ont large­ment tourné sur les réseaux soci­aux aux Etats-Unis dernière­ment. Pourquoi cette hys­térie antivé­los de la part des forces de l’ordre new-yorkaises ? D’autant que leurs vic­times ne sem­blent pas vio­l­er les inter­dic­tions édic­tées par le cou­vre-feu décidé par le maire, Bill de Bla­sio. Selon une jour­nal­iste, ordre a été don­né au NYPD de se con­cen­tr­er sur les vélos.

Les actions anti­cy­clistes de la part des policiers new-yorkais se sont pour­suiv­ies durant plusieurs jours, pous­sant le New York­er à s’interroger… mais pas à s’étonner. Si ces inci­dents sont trou­blants, ils ne sont pas vrai­ment sur­prenants : le NYPD a une longue tra­di­tion d’hostilité envers les cyclistes, et par­ti­c­ulière­ment les activistes de gauche en deux roues, con­state l’hebdo dans un long et pas­sion­nant arti­cle inti­t­ulé «Le vélo comme out­il de protes­ta­tion».

A lire sur liberation.fr

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close