Actus Monde

Coronavirus : de Bogota à New-York via Berlin, l’essor des pistes cyclables

France Info : C’est une conséquence inattendue de l’épidémie : plusieurs grandes villes de la planète développent le réseau de circulation pour les vélos.

C’est Bogo­ta qui, la pre­mière, est passée à l’acte. Et ce n’est pas une sur­prise : on le sait peu mais la cap­i­tale colom­bi­enne est une pio­nnière mon­di­ale dans le développe­ment du vélo en ville. Et sa maire, Clau­dia Lopez, con­sid­ère que le recours à la bicy­clette est une très bonne option en ces temps de virus et de con­fine­ment. Depuis la mi-mars, elle a donc fait créer 76 km sup­plé­men­taires de pistes cyclables en faisant fer­mer des axes jusqu’à présent util­isés par les voitures. Bogo­ta compte désor­mais 550 km de pistes cyclables.

50% de hausse du trafic à vélo à New-York en mars

Plusieurs grandes villes ont pris récem­ment des ini­tia­tives sim­i­laires : Berlin, Brême et Mönchenglad­bach en Alle­magne, Séville en Espagne, New-York et Philadel­phie aux Etats-Unis, Cal­gary au Cana­da. A chaque fois, des avenues désertées par les voitures sont désor­mais réservées aux cyclistes. A New-York par exem­ple, où 80% de l’espace pub­lic est con­sti­tué de rues, toute une par­tie de la 2ème avenue à Man­hat­tan a été con­ver­tie en piste cyclable. Et le traf­ic des vélos a aug­men­té de 50% lors de la pre­mière quin­zaine de mars, juste avant que la vague de l’épidémie ne s’abatte sur la ville. Au Dane­mark, le gou­verne­ment pousse égale­ment à utilis­er son vélo. Même chose à Buenos Aires en Argen­tine. Et cer­taines cap­i­tales envis­agent de réserv­er des voies cyclables au per­son­nel de san­té.

A lire et à écouter sur France Info

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close