Actus Monde

Pistes cyclables temporaires, bannissement des voitures : les grandes villes s’adaptent au coronavirus

Les Echos : Plusieurs grandes municipalités, de Bogota à Berlin en passant par Mexico, ont profité de la baisse de la circulation automobile pour créer à la hâte de nouvelles infrastructures pour les cyclistes et les piétons. L'objectif : garantir la distanciation sociale pour les déplacements.

La sit­u­a­tion est sans précé­dent. Alors que le bilan du coro­n­avirus s’alourdit de jour en jour , les autorités du monde entier exhor­t­ent les citoyens à adopter les mêmes réflex­es lors de leurs (rares) sor­ties autorisées : se laver régulière­ment les mains, éter­nuer dans son coude, rester à un mètre de dis­tance…

Mais le respect de cette dernière con­signe n’est pas tou­jours aisé, surtout quand on doit se déplac­er dans les villes den­sé­ment peu­plées. Les trans­ports en com­mun — quand ils sont encore ouverts — sont red­outés et ont vu leur fréquen­ta­tion plonger. La marche est une option de trans­port sérieuse, du moins pour les tra­jets courts. Mais l’étroitesse des trot­toirs implique par­fois de frôler d’autres pas­sants. Ce qui risque de propager le Covid-19.

Le vélo, un moyen de transport hygiénique

Alors pourquoi pas amé­nag­er autrement l’espace pub­lic pour répon­dre à la crise san­i­taire ? Dès la mi-mars, la mairie de Bogotá (Colom­bie) a pris les devants en créant en une nuit 22 kilo­mètres de pistes cyclables. Le secret ? La fer­me­ture de voies réservées aux voitures.

👉 A lire sur lesechos.fr

 

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close