Décryptage

POINT DE VUE. Un Plan vélo à petit braquet

La France lance un Plan vélo tous les qua­tre ans, signe de son effi­cac­ité lim­itée. Celui récem­ment présen­té à Angers compte faire pass­er la part des déplace­ments effec­tués à bicy­clette de 2,7 % à 9 %.

Il repose sur un diag­nos­tic lucide des freins à la pra­tique et com­porte des mesures telle­ment de bon sens qu’on les croy­ait déjà en vigueur comme l’obligation d’aménager du sta­tion­nement vélo dans les immeubles neufs d’habitation et de bureaux.

Jusqu’ici seuls les salariés du privé se ren­dant au tra­vail à vélo pou­vaient béné­fici­er d’une aide finan­cière. L’État intro­duit de nou­velles iné­gal­ités de traite­ment puisque l’indemnité (pla­fon­née à 200 € max­i­mum) devient de droit pour ses pro­pres agents mais restera fac­ul­ta­tive pour les autres salariés du pub­lic et du privé, alors même qu’elle pour­ra s’élever à 400 €. Il y a là plusieurs injus­tices.

Source : POINT DE VUE. Un Plan vélo à petit bra­quet

Tags
En voir plus

Perrine Burner

Chargée de communication à la FUB

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close