Actus France

Déplacement à Nîmes : dans le match entre auto-vélo-trambus, c’est le vélo qui gagne

Enquête dans le Midi-Libre, le vélo, mode de transport le plus rapide en ville : Se rendre de la gare routière à l’hôpital Carémeau un soir de semaine à 17 h : dans notre expérience, c’est le vélo à assistance électrique qui gagne, avec dix minutes d’avance !

Cir­culer à vélo à Nîmes ? Pas si sim­ple. Mal classée dans le baromètre des villes cyclables, la ville sait qu’elle doit mieux faire. L’adjointe aux mobil­ités douces, Claude de Girar­di est, elle-même, cycliste et con­naît les besoins.

Dans les dix ans à venir, 8,2 M€ doivent être investis dans des amé­nage­ments cyclables, soit 80 kilo­mètres de voies dédiées au vélo au lieu des 35 actuels. La Ville a, en effet, fait appel à un cab­i­net indépen­dant (Codra) pour éla­bor­er son sché­ma directeur des modes act­ifs.

Depuis le 12 octo­bre, l’aménagement du boule­vard Allende, sur deux tronçons, est lancé. Le pas­sage de trois à deux voies n’est pas sans faire hurler quelques auto­mo­bilistes, mais la ques­tion des infra­struc­tures pour dévelop­per la pra­tique cycliste est pri­mor­diale.

Quels sont les trois pre­miers freins au développe­ment du vélo ? 1, les infra­struc­tures, 2, les infra­struc­tures, 3, les infra­struc­tures”, note le représen­tant de Véloc­ité, François Mas­selot, présent à Nîmes lors d’un débat sur les modes de déplace­ments doux.

Le trans­port, c’est le lien dans une com­mu­nauté d’agglomération

A lire sur midilibre.fr

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close