Actus France

Après le déconfinement, l’irrésistible ascension du vélo électrique

France Inter : Ventes qui s'envolent, engouement de la part d'un nouveau public : le vélo électrique a la cote. Au point de distancer dans quelques années le vélo traditionnel ?

Le vélo élec­trique sup­plante-t-il, douce­ment mais sûre­ment, le vélo tra­di­tion­nel ? La start-up Thir­ty One Bikes, spé­cial­isée dans la con­cep­tion de vélos élec­triques, ne con­naît pas la crise. “En fin de con­fine­ment, on avait déjà remar­qué une aug­men­ta­tion des pris­es de con­tact sur notre site inter­net et une aug­men­ta­tion des com­man­des”, indique Christophe Baeza, le prési­dent de l’entreprise, basée à Saint-Gau­dens en Haute-Garonne. “Et une fois le décon­fine­ment pronon­cé, c’est vrai­ment devenu la folie. Sur le site inter­net, nos ventes ont été mul­ti­pliées par 15 !” Mon­tée en 2013, la société devrait ain­si dou­bler ses effec­tifs d’ici la fin de l’année.

En un mois, on a fait le chiffre de l’année d’avant”

Chez “À Fond Gas­ton”, à côté de Lyon, on con­ver­tit des vélos tra­di­tion­nels en vélo élec­trique, clé en main. Avec la même frénésie con­statée du côté des acheteurs. “En un mois, on a fait le chiffre de l’année d’avant. On est tombé en rup­ture de stock depuis mi-juin. On fait au mieux pour réap­pro­vi­sion­ner au plus vite”, rap­porte Antoine Galon­nier, qui a fondé la start-up début 2018. “Soit on a des clients qui ont un vélo sur lequel ils ont plaisir à pédaler, auquel cas ils le font con­ver­tir, soit on a des clients qui préfèrent acheter un vélo neuf, et qui le font con­ver­tir pour avoir un vélo beau­coup plus léger qu’un vélo élec­trique.”

A lire sur franceinter.fr

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close