Actus France

Nicolas Le Moigne (Vélocité) : “L’impact du vélo sur l’économie d’un territoire est avéré”

Créée en 1998, l’association mont­pel­liéraine Véloc­ité s’emploie à pro­mou­voir le vélo comme moyen de déplace­ment au quo­ti­di­en. Sor­tie de l’ombre à l’automne 2018 en prenant la tête d’un élan citoyen d’envergure, Véloc­ité, par l’intermédiaire de son prési­dent Nico­las Le Moigne, prêche aus­si la bonne parole auprès des entre­pris­es pour faire du vélo un levi­er économique.

Pourquoi et com­ment l’entreprise peut-elle encour­ager l’usage du vélo?
Le vélo a plusieurs avan­tages en ter­mes économiques. Au niveau de la pro­duc­tiv­ité déjà, selon une étude réal­isée à Lon­dres, un employé qui vien­dra à vélo au tra­vail aura 25 % d’arrêt de tra­vail en moins. Ce qui est bon pour l’entreprise le sera aus­si pour les dépens­es de san­té publique… On a cou­tume de dire qu’un kilo­mètre réal­isé en voiture coûte 70 cen­times d’euro tan­dis qu’un kilo­mètre à vélo rap­porte 60 cen­times avec la baisse des frais de san­té, l’impact moin­dre sur les infra­struc­tures… Autre avan­tage pour l’entreprise, en ter­mes de coûts : se dot­er d’un park­ing à voitures pour ses salariés a un prix et représente une emprise au sol impor­tante alors qu’il est pos­si­ble de faire sta­tion­ner cinq vélos là où une seule voiture se gare. Les employeurs dis­posent aus­si de leviers pour favoris­er l’usage du vélo via le plan de déplace­ment d’entreprise ou des inci­ta­tions finan­cières. S’ils pou­vaient déjà pren­dre en charge la moitié des frais de déplace­ment de leurs employés en trans­port en com­mun, un récent décret, pub­lié le 11 mai, accorde désor­mais une indem­nité kilo­métrique vélo de 200 € par an et par agent dans la fonc­tion publique et de 400 € par salariés — mais ce n’est pas oblig­a­toire — dans le privé. L’entreprise ou la col­lec­tiv­ité y vien­dra si elle y voit son intérêt, or les deux sont de plus en plus soucieuses de « verdir » leur image. Les chal­lenges pour aller au tra­vail à vélo, #MyBike­ToWork, fleuris­sent par exem­ple, à l’instar du con­seil départe­men­tal de l’Hérault qui en prévoit un pour la ren­trée.

A lire sur la Let­tre M, l’info Eco en Occ­i­tanie

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close