A lire

#TousàVélo, une manifestation nationale soutenue par la FUB

Le 10 novembre, sous l’impulsion de Vélocité Montpellier, 21 associations pro-vélo ont manifesté sous le mot d’ordre « #Tousàvélo ». L’initiative montpelliéraine, soutenue par la FUB, aura fait des émules. Une première pour la FUB, mais pas la dernière ?

Le vélo, enjeu des municipales 2020

A Mont­pel­li­er, il était d’ores et déjà prévu d’organiser une man­i­fes­ta­tion le 10 novem­bre pour mar­quer le pre­mier anniver­saire du mou­ve­ment citoyen #JeSu­isUn­Des­Deux. Un jour, Nico­las le Moigne, vice-prési­dent de Véloc­ité Mont­pel­li­er, me souf­fle à l’oreille : « Et si on pro­po­sait d’en faire un événe­ment nation­al ? ». Pas bête. A cinq mois des munic­i­pales, il parais­sait intéres­sant de per­me­t­tre aux dif­férentes asso­ci­a­tions FUB d’organiser et de s’approprier leur pro­pre événe­ment, mais en s’appuyant sur le réseau de com­mu­ni­ca­tion de la FUB pour un impact médi­a­tique nation­al, alors en pleine cam­pagne Par­lons vélo. C’est donc l’association mont­pel­liéraine qui s’est occupée de créer l’identité visuelle de l’événement, avec un kit de com­mu­ni­ca­tion per­son­nal­is­able envoyé aux asso­ci­a­tions intéressées ain­si qu’un tuto­riel pour met­tre en ligne une carte de con­ver­gence par­tic­i­pa­tive.

Tous à vélo, diversité de territoires et de profils

Les asso­ci­a­tions qui ont décidé de répon­dre présentes nous ont par­fois éton­nés. Au delà de grandes métrop­o­les comme Nantes, Lille ou Stras­bourg, le fait que des com­munes telles que Pontchar­ra (7 228 hab.) ou Saint-Genis-Pouil­ly (11 892 hab.) déci­dent de saisir cette oppor­tu­nité traduit bien le fait que les attentes pour le vélo vont bien au-delà des cen­tres villes urbains. On notera d’ailleurs que la par­tic­i­pa­tion au Baromètre Par­lons vélo des villes cyclables reflète égale­ment les deman­des gran­dis­santes pour le vélo sur l’ensemble du ter­ri­toire, aus­si bien dans les grandes métrop­o­les que dans les villes moyennes ou en milieu rur­al. Mal­gré le week-end de trois jours, ce ne sont pas moins de 21 villes qui ont roulé ensem­ble en ce dimanche d’automne pour faire du vélo un enjeu des munic­i­pales. Il suf­fit de regarder les pho­tos qui ont défilé sur les réseaux soci­aux le jour J pour saisir le poten­tiel uni­versel de ce moyen de trans­port. Per­son­nes âgées, PMR, familles, enfants et bébés se sont retrou­vés sur des engins de plus en plus var­iés : vélos tra­di­tion­nels, vélos élec­triques, vélos car­gos, remorques, … et à Mont­pel­li­er on a même eu droit à une démon­stra­tion de mono­cy­cle ! Encore plus encour­ageant, de nom­breux élus et/ou can­di­dats aux élec­tions ont fait le déplace­ment, sai­sis­sant l’enjeu du vélo pour les prochaines échéances élec­torales, et ce dans qua­si­ment tous les cortèges.

Une journée très positive

2 700 per­son­nes à Mont­pel­li­er, plus de 500 à Lille, plusieurs cen­taines à Nantes ou encore Stras­bourg, 150 à Guérande, des retours unanime­ment posi­tifs de l’ensemble des asso­ci­a­tions par­tic­i­pantes, des relais médi­a­tiques qua­si­ment partout, le suc­cès de cette journée est facile à mesur­er. On remar­quera d’ailleurs que plusieurs villes se sont décidées à par­ticiper juste­ment car on leur pro­po­sait un événe­ment « clé-en-main ». Quand on con­naît la réal­ité du milieu asso­ci­atif et les dif­fi­cultés que l’on peut ren­con­tr­er pour mobilis­er des forces vives, cette action facile à organ­is­er en invite d’autres.

A Rennes, l’émotion pour Grâce

Six jours avant l’événement, à Rennes, c’est le drame. Grâce, jeune étu­di­ante de 22 ans, perd la vie suite à une col­li­sion avec un poids lourd alors qu’elle se déplaçait à vélo sur un car­refour dont la dan­gerosité avait pour­tant été sig­nalée à plusieurs repris­es par l’association Rayons d’Action. Ici, #Tou­sàVé­lo s’est donc trans­for­mé en un hom­mage très émou­vant en présence de la famille et de plus de 400 per­son­nes, avec l’installation d’un vélo blanc. Toutes nos pen­sées émues vont bien enten­du à la famille de Grâce et à la com­mu­nauté cycliste ren­naise. Mal­gré la tristesse, cette tragédie aura finale­ment don­né tout son sens à cette mobil­i­sa­tion nationale. Car demain, si nous souhaitons vrai­ment être tous à vélo, il faut com­mencer par créer un envi­ron­nement prop­ice à l’usage du vélo par tous, où l’on ne risque pas sa vie à chaque virage.

 

Un article à lire aussi dans Vélocité n°153 — novembre-décembre 2019, une publication de la FUB.

Tags
En voir plus

Charles Dassonville

Membre du CA de Vélocité Montpellier. Twitter : LigneOrange : https://twitter.com/LigneOrange 🇫🇷 Tweets bilingues et traductions sur le thème du vélo 🇬🇧

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close