A lire

Législation : un soutien ou un obstacle au développement du vélo ?

"La législation vous aide-t-elle à développer la pratique du vélo et ses infrastructures, ou est-ce au contraire un obstacle?" Voici la question posée par Camille Thomé, directrice de Vélo & Territoires lors du dernier congrès international Vélo-City à Dublin. Sans surprises, les réponses varient grandement d'un pays à l'autre.

Rox­ana-Iuliana Cle­ja, vice-prési­dente du Bicy­cle Tourism Club Napoca, com­mence par illus­tr­er com­ment la lég­is­la­tion ou le manque de lég­is­la­tion peut être un frein à la pra­tique du vélo. En Roumanie, la pra­tique du vélo est pour ain­si dire inter­dite jusqu’à l’âge de 14 ans, y com­pris sur piste cyclable et accom­pa­g­né d’un adulte. En théorie, cela est fait pour pro­téger les enfants, mais en pra­tique cela leur barre l’accès à un choix de mobil­ité sain et peu coû­teux, ce qui va même par­fois jusqu’à affecter leur assiduité sco­laire.

Fred­erik Depoortere, respon­s­able vélo de la région Brux­elles-Cap­i­tale, démon­tre com­ment une lég­is­la­tion de qual­ité, négo­ciée entre plusieurs régions Belges, a con­duit à une “révo­lu­tion du dou­ble-sens cyclable” à Brux­elles. Le dou­ble-sens cyclable s’est avéré sûr et effi­cace, même sur des grands axes. Com­biné avec d’autres mesures sim­ples, tel qu’autoriser les cyclistes à tourn­er à droite quand le feu est rouge, cela a per­mis une forte aug­men­ta­tion de la pra­tique du vélo à Brux­elles. La dernière évo­lu­tion en date con­cerne l’ajustement de la largeur légale max­i­male des vélos, afin de faciliter les livraisons de prox­im­ité en vélo-car­go avec une Euro-palette stan­dard.

Olivi­er Schnei­der, prési­dent de la Fédéra­tion des Usagers de la Bicy­clette (FUB), a ensuite pour­suivi avec d’autres exem­ples de bonne pra­tique : oblig­a­tion d’inclure une infra­struc­ture cyclable lors de la créa­tion ou réno­va­tion de voirie, emplace­ments oblig­a­toires pour les vélos dans les trains ou encore enseigne­ment du vélo à l’école. Il insiste sur le fait que la lég­is­la­tion peut être à la fois une carotte, pour encour­ager les bonnes pra­tiques, ou un bâton, pour éviter les mau­vais­es.

Ceri Wools­grove, agent à la sécu­rité routière et à la poli­tique tech­nique de l’ECF, résume com­ment les vélos à assis­tance élec­trique (VAE) sont traités dif­férem­ment selon les divers­es lég­is­la­tions européennes. Il a félic­ité la com­mis­sion européenne pour avoir sécurisé les véhicules motorisés pour les pié­tons et les cyclistes, mais a cri­tiqué la ten­ta­tive d’inclure les VAE dans la direc­tive sur l’assurance auto­mo­bile.

Suite à la présen­ta­tion de ces cas d’études, plusieurs mem­bres du pub­lic ont demandé s’il était pos­si­ble que les bonnes pra­tiques, tel que le dou­ble-sens cyclable, se généralisent sous la forme de lég­is­la­tion européenne. “Il ne se passera rien en Roumanie tant que l’Union Européenne ne le décide pas”, répond Rox­ana Cle­ja. “Mais la lég­is­la­tion est juste un out­il, pas un but en soi”, rap­pelle Olivi­er Schnei­der. “Sans une volon­té poli­tique à utilis­er cet out­il au niveau local, il ne se passera rien”. La majorité des par­tic­i­pants s’accordaient à penser que la lég­is­la­tion doit guider dans la bonne direc­tion, mais être suff­isam­ment flex­i­ble pour laiss­er la place à l’innovation et aux expéri­men­ta­tions.

Tra­duc­tion de l’article anglais : https://ecf.com/news-and-events/news/legislation-%E2%80%93-support-or-obstacle-developing-cycling

 

Un article à lire aussi dans Vélocité n°151 — mai-juin 2019, une publication de la FUB.

Tags
En voir plus

Charles Dassonville

Membre du CA de Vélocité Montpellier. Twitter : LigneOrange : https://twitter.com/LigneOrange 🇫🇷 Tweets bilingues et traductions sur le thème du vélo 🇬🇧

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close