Actus France

Le «vélotaf», quand aller au boulot à vélo rend plus heureux

slate.fr : À l'heure du retour des déplacements limités et des attestations de sortie, se déplacer à vélo jusqu'au travail ou pour faire ses courses semble être un luxe.

Les pre­mières lueurs du jour gag­nent du ter­rain der­rière les mon­tagnes. Les lam­padaires sont encore allumés. Les oiseaux se met­tent à chanter. Les feuilles des arbres récem­ment tombées décorent la route. Comme chaque matin, deux cyclistes se croisent au même endroit ou presque, sur les tout pre­miers con­tre­forts du mas­sif de Belle­donne à quelques enca­blures de Greno­ble. L’un monte, l’autre descend. Direc­tion le boulot. Casque sur la tête, lumières allumées et par­fois k-way fluo sur le dos, ils se salu­ent du même petit geste de tête. Depuis le début du con­fine­ment ver­sion 2, ils affichent aus­si un grand sourire.

À l’heure du retour des déplace­ments lim­ités, des attes­ta­tions de sor­tie et de la lim­ite d’un kilo­mètre autour de chez soi, se ren­dre à vélo au tra­vail ou pour faire ses cours­es a tout d’un luxe. Flo­rence, kinésithérapeute de 27 ans dans la métro­pole iséroise, n’a atten­du ni le con­fine­ment ni le recon­fine­ment pour mon­ter en selle.

«En ce moment, pren­dre le vélo est un éveil à l’extérieur dont on manque dans nos journées.»

Un arti­cle à lire absol­u­ment sur slate.fr

 

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close