Actus France

Avec la Cyclonudista, le vélo à poil débarque en France

Vélo Mag : Cinquante cyclistes ont défilé nus sur leurs vélos, début septembre à Rennes, à l'occasion de la Cyclonudista. Défendant la visibilité des usagers de la petite reine, ils importent en France une forme de manifestation existant depuis vingt ans à l'étranger

La péri­ode est loin d’être idéale pour tenir un rassem­ble­ment en France, tant d’un point de vue san­i­taire que météorologique, mais, le 13 sep­tem­bre dernier, une cinquan­taine de Ren­nais se sont don­né ren­dez-vous pour une man­i­fes­ta­tion à vélo en ville, vouée à devenir annuelle. Par­tic­u­lar­ité et non des moin­dres de la balade, les par­tic­i­pants étaient… com­plète­ment nus. Voulant attir­er l’attention du grand pub­lic sur la sécu­rité à vélo, ils adap­taient en France un con­cept très implan­té à l’étranger : le cyclonud­isme

« Un cycliste nu est un cycliste vu.
Aleks Von Ürban, organ­isa­teur de la Cyclonud­ista Lyon.

La nudité essentielle à la diffusion

« L’idée prin­ci­pale, c’est : “Un cycliste nu est un cycliste vu” », détaille Aleks Von Ürban, 47 ans et organ­isa­teur de la Cyclonud­ista Lyon, qui devrait se tenir en 2021. « On veut alert­er sur le traite­ment des deux-roues. Mon père fait énor­mé­ment de vélo et tous les ans quelqu’un se fait écras­er dans son club, donc ça me par­le beau­coup. Il y a tant à faire : dévelop­per les pistes cyclables, lut­ter con­tre la pol­lu­tion… » Les slo­gans qu’avaient choisi d’inscrire les man­i­fes­tants ren­nais sur leurs tors­es nus étaient, à cet égard, élo­quents : « Stop à l’écocide », « Pas de cli­mat, pas de choco­lat » ou encore « La petite Rennes est frag­ile ».

La suite sur lequipe.fr

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close