Actus France

Des livreurs à vélo se regroupent en coopératives pour s’émanciper d’Uber Eats et Deliveroo

Le Figaro : En quête d'indépendance et de meilleures conditions de travail, des livreurs aidés par la fédération CoopCycle misent sur un nouveau modèle.

Les livreurs à vélo peu­vent-ils se pass­er des géants Deliv­eroo et Uber Eats ? Cer­tains veu­lent y croire et dévelop­pent de nou­velles organ­i­sa­tions pour ten­ter de s’affranchir de la main­mise des plate­formes améri­caines sur le secteur. À Bor­deaux, trois amis ont décidé de se lancer de leur côté, en 2018, en fon­dant Les cour­siers bor­de­lais. Après deux ans, leur petite activ­ité, d’abord fondée sous la forme d’une asso­ci­a­tion, et ensuite dev­enue une coopéra­tive, fonc­tionne bien et grandit pro­gres­sive­ment. De quoi faire espér­er à ces livreurs, récem­ment mis en avant par Brut, qu’un autre mod­èle de livrai­son est pos­si­ble.

«À l’origine, il y avait trois per­son­nes, racon­te Clé­ment, dernier arrivé en date dans la coopéra­tive. Ils étaient tous d’anciens livreurs de Take Eat Easy, de Foodo­ra, de Deliv­eroo ou d’Uber Eats». Par­mi eux se trou­vait notam­ment Arthur Hay, qui fut «éjec­té des plate­formes» à cause de son engage­ment syn­di­cal auprès de la CGT. Quand Take Eat Easy a fer­mé du jour au lende­main, en juil­let 2016, les trois amis se sont creusé la tête : amoureux du vélo, ils souhaitaient pour­suiv­re leur méti­er de livreur, mais ne sup­por­t­aient plus les tra­vers du mod­èle ren­du célèbre par Uber. «Ils ont voulu trou­ver une alter­na­tive à ces plate­formes et ont donc décidé de créer leur pro­pre entre­prise de livrai­son, entre amis». Le trio a donc pour­suivi ce méti­er tout en amélio­rant les con­di­tions de tra­vail. Une manière de lut­ter con­tre les tra­vers de l’ubérisation.

Fondée fin 2017, cette struc­ture a d’abord pris la forme d’une asso­ci­a­tion, avant de devenir une coopéra­tive. La pre­mière année était «très com­pliquée, le temps de mon­ter l’ensemble du pro­jet». Aujourd’hui, «Les cour­siers bor­de­lais» four­nit un ser­vice de livrai­son de plis, de col­is, de matériel médi­cal ou de fleurs, prin­ci­pale­ment pour les pro­fes­sion­nels mais aus­si pour les par­ti­c­uliers.

La suite à lire sur lefigaro.fr

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close