Actus France

L’essor du vélo ne signe pas la mort des voitures

Slate : Pour l'éditorialiste de TF1 François Lenglet, la bicyclette est coupable de tous les maux. Pourtant, selon différentes études, la progression de son usage soutiendrait l'emploi et la croissance.

Le pro­pos en a sur­pris plus d’un·e. Dimanche 20 sep­tem­bre, l’éditorialiste François Lenglet, chargé des ques­tions économiques à TF1, a défendu une asso­ci­a­tion plutôt par­ti­c­ulière. «Moins de voitures, c’est moins d’usines et moins d’emploi. Un chômeur qui roule à vélo, c’est d’abord un chômeur.»

Au JT de 20h de TF1
Les «pistes cyclables en surnom­bre» invo­quées dans le com­men­taire sur la fer­me­ture de Bridge­stone.
Et en con­clu­sion: «Moins de voitures, c’est moins d’usines et moins d’emploi. Un chômeur qui roule à vélo, c’est d’abord un chômeur»

Il estime que les poli­tiques envi­ron­nemen­tales en faveur du vélo, notam­ment la mul­ti­pli­ca­tion des pistes cyclables après le con­fine­ment et le sou­tien à la pra­tique du deux-roues ont provo­qué des restric­tions, des con­traintes et des lim­i­ta­tions préju­di­cia­bles –tout en pré­cisant qu’elles étaient mal­gré tout «néces­saires».

François Lenglet n’est pas loin d’imputer directe­ment la fer­me­ture de l’usine de pneus Bridge­stone au vélo. Son raison­nement? Les déplace­ments à bicy­clette ont large­ment aug­men­té depuis le décon­fine­ment au détri­ment de la voiture, ce qui explique la chute de la con­som­ma­tion de pneus et la fer­me­ture des chaînes de pro­duc­tion. Chô­mage, crise et pré­car­ité, telles seraient les con­séquences du vélo.

La suite des expli­ca­tions sur les inep­ties de François Lenglet sont à retrou­ver sur slate.fr. Sig­nalons égale­ment que la pub­lic­ité auto­mo­bile est le 3ème secteur qui investi le plus dans la télévi­sion avec un bud­get de plus d’un mil­liard d’euros par an.

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close