Actus France

Dans le Compiégnois, on manifeste à vélo pour dénoncer l’accès à la zone commerciale

Le Parisien : Près de 150 cyclistes ont roulé jusqu’à la zone commerciale de Jaux-Venette ce samedi pour demander des voies plus sécurisées.

Dans cet embouteil­lage inat­ten­du, les vis­ages des auto­mo­bilistes oscil­lent entre exas­péra­tion et amuse­ment.

« On a l’air malin dans nos bag­noles »

rigole l’un d’eux. Face à lui, un cortège de cyclistes défi­lent dans la zone com­mer­ciale de Jaux-Venette, plus habituée aux coups de klax­on qu’au tin­te­ment des son­nettes. Au milieu des voitures, l’un d’eux empoigne un méga­phone et s’adresse à l’audience : « Chers auto­mo­bilistes, nous aus­si souhaitons pou­voir faire nos cours­es ici. Mais à vélo ! »

Ce same­di, ce sont près de 150 cyclistes qui se sont don­né ren­dez-vous à la gare de Com­piègne pour rejoin­dre la ZAC. Une man­i­fes­ta­tion — appelée aus­si « véloru­tion » — dont le but était de dénon­cer les con­di­tions que ces usagers esti­ment inadap­tées à la pra­tique quo­ti­di­enne au sein de l’agglomération com­piég­noise.

« Il n’y a pas de place pour rouler sur la route »

Encadrés par les forces de l’ordre, les man­i­fes­tants ont emprun­té la nationale 31 pour gag­n­er la zone com­mer­ciale. « L’idée était de pren­dre la route la plus courte et nor­male pour venir ici et qui est autorisée aux vélos. Mais dans les faits, elle n’est pas amé­nagée et, avec des voitures qui roulent à 70 km/h, elle reste beau­coup trop dan­gereuse pour les cyclistes », indique Thier­ry Roch, de l’Association des usagers du vélo, des voies vertes et vélor­outes des val­lées de l’Oise (Au5v).

La suite à lire sur leparisien.fr

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close