Actus France

Riom-Clermont (14 km) dans la roue d’un “vélotafeur” aux petites heures du jour

La Montagne : Faire Riom-Clermont à vélo pour aller travailler ? C’est possible. C’est même le quotidien de Matthieu Perruche. Glissons-nous dans la roue de ce « vélotafeur ».

6 heures du matin. Sans faire de bruit, Matthieu Per­ruche pousse son vélo hors de son garage, à Riom. Il fait encore nuit noire. Mais ce sont les heures qu’il préfère pour rouler. « On est plus tran­quille », sourit-il, en grim­pant sur sa selle. C’est l’heure de par­tir au boulot. Direc­tion Cler­mont-Fer­rand.

Tous les jours, ce trente­naire fait l’aller-retour Riom-Cler­mont en vélo, comme d’autres le font en voiture ou en train. « C’est agréable le matin ; il n’y a per­son­ne et on roule dans l’air frais. Et le soir, c’est hyper­ef­fi­cace. Ce n’est pas plus fatiguant que d’être coincé dans les bou­chons. »

Naturelle­ment, pour ces tra­jets réguliers, Matthieu a équipé son vélo en con­séquence. Il s’agit d’être vu, d’abord : un phare rouge clig­no­tant est instal­lé der­rière sa selle. Il porte égale­ment un gilet jaune par-dessus son sac à dos. Il s’agit de voir égale­ment. Car cer­taines por­tions de cet itinéraire ne sont pas sous les feux de l’éclairage pub­lic. Fixé sur son guidon, un phare assez puis­sant illu­mine la chaussée une dizaine de mètres au-devant de son vélo.

Un témoignage à lire dans La Mon­tagne

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close