Actus France

Philippe Gaboriau : « Le vélo a été tout au long de son histoire le levier de révolutions »

Le Monde : Né de la civilisation industrielle du XIXe siècle, instrument de liberté pour les milieux populaires au XXe, le vélo est aujourd’hui symbole de la transition écologique. Une histoire qui invite à repenser la notion de progrès, estime le sociologue.

On l’oublie par­fois aujourd’hui. Le vélo, sym­bole de la tran­si­tion écologique des villes et d’un mode de déplace­ment durable, est un pro­duit de la civil­i­sa­tion indus­trielle du XIXe siè­cle. Son nom même – du latin velox, velocis (« rapi­de, véloce ») -, puise aux racines de la vitesse, cette fille du monde occi­den­tal qui, depuis deux siè­cles, a boulever­sé les habi­tudes mil­lé­naires acquis­es aux rythmes des pas de l’homme et du cheval.

Au car­refour d’univers soci­aux très dif­férents, l’histoire du vélo a con­nu trois âges bien délim­ités dans le temps, et qui cor­re­spon­dent cha­cun à des valeurs par­ti­c­ulières. Lib­erté, autonomie, écolo­gie : le vélo a impul­sé tout au long de son his­toire des révo­lu­tions pro­fondes. Il a été, à chaque étape, un levi­er de change­ment. L’histoire des pra­tiques cyclistes offre donc un angle d’approche orig­i­nal pour com­pren­dre les trans­for­ma­tions du monde con­tem­po­rain et leur accéléra­tion, tout en ouvrant des pistes d’avenir.

A lire sur LeMonde.fr dans la série d’été «Roue Libre»

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close