Actus France

Star de l’été, le vélo accélère dans la région nantaise

La Tribune : Soutenu par le gouvernement avec un coup de pouce donné à la réparation, encouragé par les volontés écologistes des métropoles, plébiscité par des Français redoutant la promiscuité des transports collectifs, le vélo est devenu la star de l’été. A Machecoul (44), La Manufacture Française du Cycle, fermée pendant le confinement, a relancé la production à plein régime pour répondre à une demande inédite.

+ 175% de traf­ic en semaine, + 75% le week­end à Nantes. Selon la start-up tourangelle Geovelo, spé­cial­isée dans le cal­cul des itinéraires à vélo, les pistes cyclables nan­tais­es n’ont jamais été aus­si fréquen­tées que depuis le décon­fine­ment. «Même si cer­tains points sont à affin­er pour amélior­er la cohab­i­ta­tion des pié­tons et des cyclistes, tous les amé­nage­ments tac­tiques que nous avions pré­con­isé à Nantes Métro­pole ont plutôt bien fonc­tion­né. Notre impres­sion visu vient d’être con­fir­mée par ces chiffres. Et l’envie de faire du vélo s’est trans­for­mée en acte d’achat. Au point que l’on con­state des pénuries dans tous les types de vélo », con­state Annie-Claude Thi­ol­lat, Prési­dente de l’association Place au Vélo et vice-prési­dente de la Fédéra­tion Française des Usagers de la Bicy­clette (FUB). A Machecoul (44) où la Man­u­fac­ture Française du Cycle (MFC) pro­duit 450.000 vélos dont 100.000 élec­triques (VAE) par an, David Jamin, DG du leader français, le con­firme. « C’est une ten­dance de fond qui porte sur tous les seg­ments ».

Un mouvement amplifié par la crise

Con­traint de cess­er la pro­duc­tion pen­dant le con­fine­ment en rai­son de la fer­me­ture du réseau de dis­tri­b­u­tion (1.000 points de vente) et des néces­saires pré­cau­tions san­i­taires, MFC a finale­ment relancé la machine fin avril, après un mois et demi d’arrêt.

A lire sur latribune.fr (abon­nésà

 

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close