Actus France

En ville, le grand casse-tête du stationnement des vélos

BFMTV : Alors que de plus en plus de citadins abandonnent voiture, bus et métro pour monter en selle, la question du stationnement des vélos reste un problème majeur. Et parfois un frein.

Il s’est mul­ti­plié sur les routes et les trot­toirs ces dernières années. Si le con­texte actuel inédit joue en faveur du vélo — la fréquen­ta­tion cyclable s’est envolée de 87% après le con­fine­ment, selon Vélo et ter­ri­toires — la ten­dance sem­ble s’inscrire dans la durée. Déjà lors de la mobil­i­sa­tion con­tre la réforme des retraites, cer­tains usagers des trans­ports en com­mun nous racon­taient avoir choisi de se con­ver­tir au vélo. Le phénomène est nation­al: en un an, la pra­tique de la petite reine a aug­men­té de 50%, aus­si bien dans les grandes villes que dans celles de plus petite taille. Ce qui a pour con­séquence de créer des embouteil­lages aux emplace­ments de sta­tion­nement.

On lui demande de garer son vélo ailleurs

Car le sujet est sen­si­ble. Chloé Baïze, une Parisi­enne de 31 ans jour­nal­iste à BFMTV con­ver­tie au vélo à assis­tance élec­trique depuis la fin du con­fine­ment, en a fait l’expérience. “Il y a un local à vélos dans ma rési­dence mais il est plein, racon­te à BFMTV.com la jeune femme, qui habite au 5e étage sans ascenseur. Au début, je rangeais mon vélo en bas d’un des escaliers, là où je range aus­si la pous­sette de mon fils, mais ça a tout de suite été com­pliqué. Je ne pen­sais pas qu’en achetant un vélo j’aurais tant de prob­lèmes.”

La suite à lire sur bfmtv.com

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close