Actus France

Antivol, immatriculation: comment protéger son vélo contre le vol

Huffpost : Déjà porté au nues après les grèves de décembre, le vélo a de nouveau la côte en ces temps de pandémie de coronavirus. À condition de ne pas se le faire voler.

Avec le décon­fine­ment et la crise san­i­taire qu’engendre le nou­veau coro­n­avirus, le vélo est devenu un moyen de trans­ports priv­ilégié pour se déplac­er. À l’inverse des trans­ports en com­mun, il per­met de mieux respecter la dis­tan­ci­a­tion physique, et s’avère être plus écologique que la voiture.

Le gou­verne­ment ne s’y est pas trompé et a d’ailleurs lancé plusieurs opéra­tions pour encour­ager les Français à remon­ter en selle en facil­i­tant l’entretien de leur mon­ture. Ce jeu­di 14 mai, la min­istre des Trans­ports Elis­a­beth Borne a égale­ment annon­cé la créa­tion d’une Académie des métiers du vélo qui doit for­mer 250 mécani­ciens dans les prochains mois.

Sur des vélos à bas prix, on estime qu’il faut met­tre entre 10 et 20% de sa valeur dans l’équipement de pro­tec­tion. Pour les vélos élec­triques, et les vélos plutôt cher, on peut aller jusqu’à 30%”, explique Sophie Her­ing, chargée de mis­sion con­tre le vol à la Fédéra­tion des usagers de la bicy­clette (FUB).

L’article est à lire sur huffingtonpost.fr

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close