Actus France

La bicyclette, petite reine des gestes barrières

Politis : Les impacts durables de la crise sanitaire mettent en lumière de nouveaux atouts pour les déplacements à vélo en ville.

Lun­di 11 mai, pre­mier jour du décon­fine­ment. Avenue Gabriel-Péri à Mon­treuil (Seine-Saint-Denis), les auto­mo­bilistes qui repren­nent leurs tra­jets habituels ont eu droit à une sur­prise : le traf­ic ne se fait plus que sur deux voies. Les deux autres sont désor­mais réservées aux vélos. Il est prévu 8,1 kilo­mètres de pistes cyclables sur des axes impor­tants, ajoutés au réseau déjà amé­nagé. « Nous voulons faire évoluer la ville à la mesure des enjeux écologiques et désor­mais ceux que nous impose le coro­n­avirus », explique le maire Patrice Bessac (PCF), sur le chantier de trans­for­ma­tion démar­ré la semaine précé­dente.

« Dès le début du con­fine­ment, nous avons réfléchi à des solu­tions vélo », pré­cise Medy Sejai, directeur de l’espace pub­lic et de la mobil­ité de la ville. Le Comité vélo local, qui compte des asso­ci­a­tions et des usagers, est con­sulté. « Ces amé­nage­ments étaient prévus pour début 2021, nous avons décidé d’en accélér­er la réal­i­sa­tion. » Ils font par­tie du réseau « RER vélo », un pro­gramme de 600 km de pistes cyclables en Île-de-France porté par le col­lec­tif Vélo Île-de-France, et auquel Mon­treuil a adhéré. Coût pour la ville : « moins d’un mil­lion d’euros », indique Patrice Bessac. La Région con­tribue à hau­teur de 60 % du bud­get du pro­gramme, soit 300 mil­lions d’euros au total.

A lire sur  Politis.fr

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close