Actus France

ENTRETIEN. « On va dépasser les 1 000 km de pistes cyclables temporaires »

Pierre Serne est président du Club des villes et territoires cyclables. Sollicité par le ministère des Transports, le club aide les collectivités territoriales pour développer l’usage du vélo pendant la période de déconfinement, à travers la mise en place de pistes cyclables temporaires.

De plus en plus de Français ont l’intention de se met­tre à la bicy­clette, plus sûre en matière de respect des règles de dis­tan­ci­a­tion physique que les trans­ports en com­mun. Entre­tien avec Pierre Serne, prési­dent du Club des villes et ter­ri­toires cyclables, qui con­seille les col­lec­tiv­ités, notam­ment sur la mise en place de pistes cyclables tem­po­raires.

Com­ment se dévelop­pent ces pistes tem­po­raires ?

C’est totale­ment inédit. On part de zéro et nous allons dépass­er les 1 000 km de pistes cyclables tem­po­raires la semaine prochaine. Nous voyons des villes comme Nantes, Rennes, Stras­bourg ou Paris amé­nag­er ces pistes. Ce n’est pas sur­prenant. Mais le plus éton­nant, c’est que des zones plus rurales ou des villes moyennes s’y met­tent.

Où, par exem­ple ?

Nous avons des deman­des d’intercommunalité en Vendée, en Mayenne… Des com­munes comme Orgères (Ille-et-Vilaine), Vannes (Mor­bi­han), Granville (Manche) ou Saint-Quay-Per­ros (Côtes-d’Armor) nous ont aus­si sol­lic­ités. Des pistes cyclables tem­po­raires vont inve­stir les rues, mais aus­si les routes.

A lire dans ouest-france.fr

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close