A lire

Nos assos ont du talent : 4 outils au service des politiques cyclables

Un atelier du congrès était dédié aux outils développés par les associations de la FUB pour co-construire les politiques cyclables. Développés localement par des bénévoles, ces outils sont très utiles, et surtout, ils se complètent parfaitement.

A chaque enjeu son outil

La demande des cyclistes porte à la fois sur la sécu­rité (approche objec­tive) et sur le sen­ti­ment de sécu­rité (approche sub­jec­tive). Les poli­tiques publiques reposent sur des répons­es ponctuelles (opéra­tionnelles), mais aus­si struc­turantes et de plus long terme (stratégiques). Les dif­férents out­ils présen­tés per­me­t­tent de répon­dre à cha­cun de ces enjeux et dans tous les con­textes, comme en témoigne la matrice ci-dessous.

©FUB

Vig­i­lo est un out­il de remon­tée des usagers à pro­pos de l’espace pub­lic : points noirs, inci­vil­ités, mésusages, manque d’entretien (il dis­pose d’un alter-ego égale­ment dévelop­pé par des bénév­oles pro-vélo, « Velobs »). Cer­taines asso­ci­a­tions du réseau utilisent un sys­tème plus tra­di­tion­nel, comme les cyclo­fich­es de Vélo-Cité Bor­deaux.

Cycl’aviz a été dévelop­pé par l’association Rayons d’actions (Rennes) pour qual­i­fi­er le ressen­ti des usagers sur tels ou tels amé­nage­ments du ter­ri­toire.

Le Guide des amé­nage­ments cyclables de Paris en Selle (cf. Véloc­ité152) pro­pose un cadre théorique et pra­tique pour amé­nag­er les rues et con­stru­ire la vraie ville cyclable.

Des outils polyvalents

Vig­i­lo est le meilleur exem­ple d’un out­il qui peut être mil­i­tant et reven­di­catif (la col­lecte mas­sive de don­nées sur les prob­lèmes de voiries, le lien fait avec les réseaux soci­aux per­me­t­tent de point­er du doigt un prob­lème) mais aus­si de s’inscrire dans une démarche de con­cer­ta­tion et de co-con­struc­tion de l’action publique, à l’image du tra­vail ini­tié avec les forces de l’ordre pour mieux cibler les secteurs prob­lé­ma­tiques en ter­mes d’incivilités et d’insécurité routière.

Tous ces out­ils s’insèrent toute­fois dans une ou plusieurs étapes du proces­sus poli­tique. L’amélioration con­tin­ue souhaitée par les asso­ci­a­tions néces­site de jon­gler entre les dif­férentes approches, pour dis­pos­er d’un diag­nos­tic incon­testable, mais aus­si pour assur­er un suivi et une éval­u­a­tion de l’existant, avant de pro­gres­sive­ment mon­ter en gamme. For­mulé ici de manière linéaire, le proces­sus peut égale­ment être con­sid­éré comme cir­cu­laire, puisque, les besoins évolu­ant, le diag­nos­tic et toutes les étapes qui s’en suiv­ent doivent être remod­elés régulière­ment pour inté­gr­er les nou­veaux publics et les nou­veaux usages.

Un article à lire aussi dans Vélocité n°154 — janvier-février-mars 2020, une publication de la FUB.

Tags
En voir plus

Séraphin Elie

Membre du Conseil d'administration de la FUB.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close