Actus France

A la campagne, le vélo n’a pas toujours la cote

Châteaubriant (France) - Porté aux nues dans les métropoles, le vélo n'a pas toujours la cote en campagne et en zone périurbaine, où la voiture reste indétrônable. Même si un "frémissement" se fait sentir ici ou là

Alors, c’est com­ment le vélo à Châteaubri­ant ?” Un long silence s’installe par­mi les adhérents de l’association Véli-vélo. “C’est pas comme on voudrait. Il y a des aber­ra­tions”, finit par lâch­er Cather­ine, retraitée de 62 ans. “Ce n’est pas du tout sécurisant, je ne suis pas à l’aise en ville”, ajoute Marie-Claire, tra­vailleuse sociale de 58 ans.

En ce same­di matin de jan­vi­er, une quin­zaine d’adhérents sont venus faire mar­quer leur vélo au foy­er-restau­rant, face au château du XIe siè­cle de cette petite ville de 12.000 habi­tants, entre Nantes et Rennes. En 2017, la com­mune avait été notée “F”, c’est-à-dire ville “défa­vor­able” au vélo, par le baromètre des villes cyclables de la Fédéra­tion des usagers de la bicy­clette (FUB). Cette note s’est améliorée à “D” en 2019, soit “ville moyen­nement favor­able au vélo”.

A lire sur l’express.fr

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close