Actus France

Il faudrait 30 euros par an et par habitant pour mieux rouler à vélo dans la métropole d’Amiens

L’association de cyclistes Véloxygène a chiffré le budget métropolitain nécessaire pour mettre en œuvre son plan vélo, qu’elle va soumettre aux candidats aux municipales. Elle leur demande de s’engager sur 12 propositions

Le doc­u­ment, qui fait 43 pages, com­pile douze propo­si­tions de l’association de cyclistes Véloxygène pour faire d’Amiens une ville cyclable. Con­fi­ante sur la place que pren­dront le vélo et tous les modes de trans­port doux dans les années à venir, elle va deman­der à ren­con­tr­er en févri­er tous les can­di­dats aux munic­i­pales pour un grand oral sur leurs inten­tions. Voici les trois mesures phares de ce plan vélo.

1/ Des pistes cyclables continues et sécurisées partout

Pour réus­sir la ville cyclable, les can­di­dats devront s’engager à con­stru­ire un réseau de pistes con­tin­ues et séparées du traf­ic auto­mo­bile, notam­ment sur les voies où il est supérieur à 5 000 véhicules par jour.

L’insécurité routière subie ou ressen­tie est aujourd’hui le prin­ci­pal frein à la pra­tique du vélo au quo­ti­di­en

rap­pelle Xavier Bra­ban­der, vice-prési­dent de Véloxygène qui s’est appuyé sur un cahi­er de doléances ren­seigné par des habi­tants pour bâtir ce plan. La sécu­rité y tient une place pri­mor­diale. Elle pro­pose que les pistes soient séparées « a min­i­ma par une bor­dure physique ou plus glob­ale­ment par une bande fonc­tion­nelle pou­vant accueil­lir du sta­tion­nement, un quai de bus, de la végé­ta­tion… ». Les pistes devront aus­si être con­tin­ues au niveau des inter­sec­tions.

Lire l’article du Cour­ri­er Picard

En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close