A lire

Préparer le bac grâce au vélo

Le vélo, plus efficace que tous les manuels scolaires ? Si l’on en croit le lycée « Les Trois Sources », situé à Bourg-Lès-Valence, c’est oui ! L’établissement revient dans les pages de Vélocité sur un nouveau projet mêlant vélo et handicap.

Le projet

Suite à la réus­site du pro­jet 2018 (lire Véloc­ité147), l’équipe éduca­tive a remis le cou­vert cette année, avec un nou­v­el objec­tif : sen­si­bilis­er une classe de sec­onde à la ques­tion du bien-être et du hand­i­cap, mais tou­jours à vélo. Pourquoi ? Lors de notre voy­age en 2018, nous avions ren­con­tré sur la ViaRhô­na, Pas­cal, 42 ans, atteint de la muco­vis­ci­dose, qui avait décidé de faire la ViaRhô­na et encour­ageait le grand pub­lic à faire des dons à l’association « Vain­cre la muco­vis­ci­dose ». Lors de notre ren­con­tre, Pas­cal avait échangé avec les élèves sur la mal­adie mais aus­si sur les bien­faits du sport, notam­ment le vélo, pour les per­son­nes en sit­u­a­tion de hand­i­cap physique, men­tal ou atteintes d’une mal­adie.

Cette année, nous avons emmené 33 élèves sur la ViaRhô­na, de Loire-sur-Rhône à Bourg-Lès-Valence, soit 97 km, en deux jours, avec une nuit en camp­ing. Nous avons été accom­pa­g­nés par un club FFCT pour for­mer et encadr­er les élèves. Cette action a béné­fi­cié du sou­tien financier de la Région et d’un parte­nar­i­at avec la mairie de Bourg-Lès-Valences et les asso­ci­a­tions de par­ents d’élèves.

« Le vélo : c’est le couteau suisse du projet pédagogique ! »

Cette phrase extraite de la fiche-action sor­tie sco­laire à vélo (indis­pens­able pour réalis­er un pro­jet vélo), rédigée par Vélo et ter­ri­toires (ex. Départe­ments et Régions Cyclables) et la FUB, résume bien toutes les qual­ités du vélo comme out­il péd­a­gogique. Le vélo requiert un effort physique mod­éré, il est donc acces­si­ble à tous. Par ses mul­ti­ples facettes, le vélo per­met la trans­ver­sal­ité : le vivre-ensem­ble, la citoyen­neté, l’éducation à la san­té, la sécu­rité, l’écologie…

Notre pro­jet com­por­tait trois axes de tra­vail. Le pre­mier : « sport et san­té ». Les sor­ties d’entraînement ont pris la forme d’ateliers, avec des com­pé­tences à acquérir, au niveau physique comme au niveau psy­chologique : autonomie, assiduité, per­sévérance, tolérance, respect de l’autre, sol­i­dar­ité dans l’effort.

Le sec­ond axe était plus en lien avec les pro­grammes des pro­fesseurs asso­ciés. En SVT, les élèves ont étudié l’activité physique comme moyen de lutte con­tre l’obésité, et com­ment la pra­tique régulière d’un sport est source de bien-être. En EPS, les élèves ont fait une pré­pa­ra­tion physique et tra­vail­lé la maîtrise tech­nique du vélo : les déplace­ments sur route, le code de la route, gér­er ses efforts… En his­toire-géo­gra­phie, ils ont étudié la ViaRhô­na comme un amé­nage­ment du ter­ri­toire con­forme au développe­ment durable. En math­é­ma­tiques, ils ont cal­culé les dis­tances avec les échelles et les rap­ports de vitesse. Un blog a été ouvert sur le site du lycée.

Le troisième axe : réalis­er une expo­si­tion sur le sport et le hand­i­cap. Le vélo per­met le développe­ment de leurs apti­tudes physiques, men­tales et sociales, et ain­si de leur ouvrir de plus grandes per­spec­tives d’inclusion.

Deux témoins

Ren­con­tre entre les élèves, Armand Thoinet et Franck Vossier ©S. Ners­ess­ian

Ce pro­jet a per­mis aux élèves de ren­con­tr­er deux per­son­nes inspi­rantes.

Armand Thoinet, 26 ans, est ambas­sadeur Sport et Hand­i­cap pour la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Diag­nos­tiqué d’une sclérose en plaques à 16 ans, il nous a témoigné des bien­faits du sport sur la san­té au quo­ti­di­en. Mal­gré son hand­i­cap, Armand pra­tique le vélo (en tan­dem ou en hand­ibike), le kayak, et accu­mule les défis : tour de Corse, Evian-Seyssel en tan­dem… Bluffant !

Franck Vossier tra­vaille pour une asso­ci­a­tion qui pro­pose une pra­tique sportive aux per­son­nes en sit­u­a­tion de hand­i­cap men­tal, dont le vélo.

Pour ces per­son­nes, une longue pré­pa­ra­tion peut être néces­saire. Leur pre­mier pro­jet vélo a été de descen­dre la ViaRhô­na jusqu’à la mer. A la suite de cette pre­mière expédi­tion, ils ont souhaité faire un tour de France en 12 ans !

Au final, après deux ses­sions d’entraînement et une année riche en appren­tis­sage, la sor­tie s’est très bien passée et les élèves ont beau­coup appris. Un beau pro­jet, avec de beaux sou­venirs pour tous !

Un article à lire aussi dans Vélocité n°152 — septembre-octobre 2019, une publication de la FUB.

Tags
En voir plus

Stéphanie Nersessian

Professeure d’histoire-géographie, responsable du projet. Rédigé également avec Fabienne Leclercq, documentaliste.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close