Actus France

Vélo dans la ville, où en sommes-nous ?

Verra-t-on un jour plus de vélos que de voitures circuler dans nos villes et villages ? Malgré le Plan Vélo lancé il a tout juste un an à Angers (49), par le Premier Ministre Édouard Philippe, et adopté par nombre de villes et métropoles françaises, le chemin à parcourir est encore long pour que les cyclistes puissent circuler dans de bonnes conditions et surtout en sécurité.

Pas facile, lorsque l’on est cycliste de se mou­voir en toute sécu­rité dans la plu­part des villes. Même si ces dernières ont adop­té le Plan Vélo lancé par le gou­verne­ment en sep­tem­bre 2018, la plu­part se con­tente de trac­er des pistes cyclables en bor­dure des rues emprun­tées par les véhicules motorisés, voire par­fois dans les couloirs de bus et véhicules pri­or­i­taires. On est encore loin des voies exclu­sive­ment réservées aux deux-roues non motorisés, voire des autoroutes et gira­toires sus­pendus des pays nordiques.

Car si le vélo sait se faire pro­gres­sive­ment accepter comme un mode déplace­ment économique et écologique, les auto­mo­bilistes n’ont pas encore l’intention de lui céder la pri­or­ité. Ce qui entraine des dif­fi­cultés de cir­cu­la­tion, dont les cyclistes, bien moins pro­tégés font les frais. Ces derniers sont par­fois con­traints de forcer le pas­sage, au péril de leur vie.

En sep­tem­bre 2018, la FUB (Fédéra­tion Française des usagers de la Bicy­clette) salu­ait le lance­ment du Plan Vélo gou­verne­men­tal, soulig­nant « une véri­ta­ble prise de con­science et une avancée ». « L’État se donne pour la pre­mière fois les moyens de vis­er un cap : le triple­ment de la part modale du vélo d’ici 2024 », peut-on lire sur le site web de la FUB. Et de pour­suiv­re : « L’annonce du plan vélo n’est pas une fin en soi, mais unique­ment le début d’une démarche nationale en vue de créer un « sys­tème vélo ». Nous atten­dons désor­mais de l’État qu’il impulse une dynamique asso­ciant les col­lec­tiv­ités locales, les employeurs, les entre­pris­es de la fil­ière vélo et la société civile, sous peine de ne pas être crédi­ble ». A not­er que la FUB a lancé, à la ren­trée sa nou­velle enquête annuelle : « par­lons vélo ». Cha­cun peut répon­dre à cette enquête ICI, jusqu’au 30 novem­bre.

Lire la suite : Vélo dans la ville, où en sommes-nous ?

Tags
En voir plus

Perrine Burner

Chargée de communication à la FUB

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close