Actus France

Permis de conduire, covoiturage, vélo : ce qu’il faut retenir de la loi sur les mobilités

Le gou­verne­ment a dévoilé, ce lun­di en Con­seil des min­istres, le pro­jet de loi d’orientation des mobil­ités (LOM) qui doit être votée courant 2019. Un texte dont l’objectif est de désen­claver les ter­ri­toires et faire émerg­er des solu­tions de trans­ports autres que la voiture indi­vidu­elle.

En plein mou­ve­ment des « gilets jaunes » et en atten­dant qu’Emmanuel Macron ne lève le voile, ce mar­di, sur la pro­gram­ma­tion pluri­an­nuelle de l’énergie (PPE), le gou­verne­ment, par l’entremise de la min­istre des Trans­ports Elis­a­beth Borne, a présen­té, ce lun­di en Con­seil des min­istres, le pro­jet de loi d’orientation des mobil­ités (LOM) qui doit être votée courant 2019.

Assim­ilé par Elis­a­beth Borne à une « boîte à out­ils » dans laque­lle élus et opéra­teurs de trans­port pour­ront piocher pour amélior­er les déplace­ments des Français, ce texte, qui vise à amélior­er la mobil­ité au quo­ti­di­en et plan­i­fi­er la con­struc­tion et la réno­va­tion d’infrastructures, se com­pose de quinze mesures clefs.

Source : Per­mis de con­duire, cov­oiturage, vélo : ce qu’il faut retenir de la loi sur les mobil­ités

Tags
En voir plus

Perrine Burner

Chargée de communication à la FUB

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close