Actus France

200 ans de vélo, de la naissance à la renaissance

Le vélo, un des pre­miers biens de con­som­ma­tion de masse, a con­nu qua­tre âges : l’âge aris­to­cra­tique et bour­geois, le suc­cès pop­u­laire, les Trente Piteuses et le renou­veau écologique.

Paris, jardin du Lux­em­bourg, 7 avril 1818 : devant une foule de plusieurs mil­liers de per­son­nes, le baron alle­mand Karl Drais présente le véhicule qu’il a inven­té l’année précé­dente : un siège fixé entre deux roues de bois cer­clées de fer, un tim­on comme guidon et la poussée alter­na­tive des pieds sur le sol comme propulseur. Voilà qui per­met, si l’on est entraîné, de par­courir jusqu’à 15 km en une heure. Son engin, la « draisi­enne », que les Anglais appel­lent hob­by horse, se veut un sub­sti­tut au cheval, trop onéreux : comme à cheval, on s’y assoit sur une selle. Le suc­cès n’est que de courte durée, le temps que les dandys de l’époque s’en amusent puis s’en lassent ; seuls les gamins d’aujourd’hui s’y exer­cent encore avant de pass­er au vélo..

Source : 200 ans de vélo, de la nais­sance à la renais­sance | Alter­na­tives Economiques

Tags
En voir plus

Perrine Burner

Chargée de communication à la FUB

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close