A la rédactionLa Tribune

Mettre le baromètre au service du plaidoyer vélo

Un petit manuel de plaidoyer politique suite au baromètre des villes cyclables

Que votre ville fasse par­tie des lau­réats ou se trou­vent aux tré­fonds du classe­ment, les résul­tats du baromètre des villes cyclables con­stituent une oppor­tu­nité de don­ner une nou­velle impul­sion au plaidoy­er pour le vélo dans votre ville. C’est le moment de par­ler vélo à vos élus pour faire des résul­tats du baromètre un vecteur de mobil­i­sa­tion pour votre col­lec­tiv­ité. Quelques con­seils d’un mil­i­tant pro-vélo chevron­né à l’intention des assos mem­bres de la FUB.

Une légitimité par le nombre

Avec plus de 100 000 répon­dants au niveau nation­al, le baromètre con­stitue une source de légitim­ité pour notre dis­cours asso­ci­atif. En dépas­sant large­ment la seule audi­ence des mil­i­tants du vélo inscrits dans nos asso­ci­a­tions, le baromètre con­tribue ain­si à don­ner du poids poli­tique à nos argu­ments en démon­trant l’existence d’une demande forte de don­ner plus de place au vélo. Le baromètre con­stitue égale­ment une infor­ma­tion pré­cieuse pour les col­lec­tiv­ités : com­pren­dre les attentes des habi­tants en matière de poli­tique vélo. Cette exper­tise citoyenne con­tribue égale­ment à appuy­er la crédi­bil­ité de nos argu­ments vis-à-vis des élus.

Mettre en avant les points négatifs… et positifs

3 grandes villes sur le podi­um ©I. Maux­ion

Si les résul­tats détail­lés sont por­teurs d’enseignements, il est impor­tant d’identifier un nom­bre lim­ité de mes­sages à pass­er vos inter­locu­teurs. Quel que soit les résul­tats du baromètre dans votre ville, il faut essay­er de faire ressor­tir tant les aspects négat­ifs que posi­tifs. Il s’agit d’éviter une pos­ture d’opposition et de val­oris­er les efforts faits par votre col­lec­tiv­ité, aus­si min­imes soient-ils. Il est impor­tant que les élus aient la con­vic­tion que ce qu’ils pour­ront faire en faveur du vélo sera salué pos­i­tive­ment par les répon­dants lors du prochain baromètre. Vous pou­vez égale­ment utilis­er l’exemple de villes équiv­a­lentes de votre région, pour mon­tr­er qu’une poli­tique active se traduit par une hausse du niveau de sat­is­fac­tion. Il est con­seil­lé de syn­thé­tis­er l’ensemble de vos mes­sages et des résul­tats dans un doc­u­ment court (2/3 pages) que vous pour­rez trans­met­tre aux élus et aux tech­ni­ciens intéressés.  Vous pour­rez ain­si com­mu­ni­quer facile­ment et de manière lis­i­ble les résul­tats du baromètre à l’ensemble des décideurs de votre ter­ri­toire.

Parler le langage de vos élus

Délivr­er le bon mes­sage à la bonne per­son­ne au bon moment reste la règle d’or pour un plaidoy­er effi­cace. Dans tous les cas, il faut par­ler le lan­gage de vos élus. Pour cela, vous pou­vez analyser leurs dis­cours pour iden­ti­fi­er les pri­or­ités poli­tiques et leurs cen­tres d’intérêts. Il s’agit de trou­ver la bonne entrée pour leur par­ler vélo qu’il s’agisse de prôn­er la revi­tal­i­sa­tion du cen­tre ville, l’apaisement urbain ou encore l’attractivité touris­tique. Vous devez adopter un dis­cours audi­ble par votre inter­locu­teur en par­ti­c­uli­er si celui-ci mon­tre peu d’intérêt pour le vélo. Le baromètre par ces dif­férents items offre de mul­ti­ples points d’entrées. Une fois l’intérêt de votre élu accroché, il sera tou­jours temps de com­pléter sa cul­ture vélo.

Proposer des solutions

Un ate­lier pour exploiter les don­nées ©I. Maux­ion

La plu­part des élus ont déjà les prochaines élec­tions munic­i­pales début 2020 en ligne de mire. De ce fait, il est essen­tiel de pro­pos­er des actions réal­is­ables d’ici la fin du man­dat. A la réal­i­sa­tion d’un réseau struc­turant de pistes cyclables qui ne s’inscrit plus dans le temps restant du man­dat, vous pour­rez pro­pos­er à court terme la mise en place de con­tre-sens cyclables ou encore de sta­tion­nements vélos. Les élus, notam­ment dans les villes les plus mal classées, peu­vent être intéressés par des actions per­me­t­tant des amélio­ra­tions rapi­des et vis­i­bles à moin­dre frais. Pour les villes les moins bien notés, Il sera d’autant plus facile de pro­gress­er lors du  prochain baromètre… qui aura lieu avec les prochaines élec­tions.

Tags
En voir plus

Alexis Fremeaux

Président de MDB, asso FUB francilienne - expert en politiques publiques et plaidoyer

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close