A lire

Le Tour du monde en vélo d’appartement

Le titre ressemble à une blague. Pourtant, plus les pages défilent, plus nous comprenons que nous nous sommes embarqués dans un véritable voyage, une aventure sensible en Parkinson et à travers le monde

Le titre ressem­ble à une blague. Pour­tant, plus les pages défi­lent, plus nous com­prenons que nous nous sommes embar­qués dans un véri­ta­ble voy­age. Un voy­age dans le sens d’un déplace­ment hors de notre zone de con­fort. Nous par­ticipons à une aven­ture sen­si­ble qui a pris l’allure d’un livre.

Le voy­age donc, com­mence par la recherche de l’équipement idéal – pho­tos de vélos d’appartement à l’appui -. Ils sont deux à nous racon­ter les choses. Il y a Eric Tour­naire, prof, dessi­na­teur, instal­lé dans l’Allier, qui apprend qu’il est atteint de Parkin­son. Et son ami Fabi­en Pal­mari, graphiste qui prend ici le rôle de racon­teur d’un voy­age autour du monde.

Des cyclotouristes inconnus roulent à leur place

Eric, quand il apprend que Parkin­son l’atteint, lance un défi en posant les règles d’un jeu. « Pédaler deux heures par jour, cinq jours par semaine, avec une moyenne de 12 kilo­mètres à l’heure me per­me­t­trait de « par­courir » 6700 km en une année », prévoit-il. Rouler en vélo d’appartement lui per­me­t­trait de faire un tour du monde pour le moral, pour ses mus­cles paralysés par la mal­adie.
Fabi­en décide de l’accompagner avec humour et imag­i­naire. Eric assure les dessins pour chaque pays. Fabi­en écrit les réc­its de voy­age des pays tra­ver­sés.

D’où vient l’inspiration quand ils pren­nent le train au Pak­istan ou ren­con­trent un marabout séné­galais ? Directe­ment du vécu de voyageurs que recrute Eric sur le Web au fil des jours. Des cyclo-touristes, par­fois incon­nus des deux hommes, roulent à leur place. Des dizaines de cyclistes auront répon­du à l’appel de ce pro­jet qui pou­vait sem­bler déli­rant. Ain­si, par exem­ple, quand les 26 cyclistes du Cyclo Club Caus­sadais par­courent 1 050 km cha­cun, le tour du monde imag­i­naire est propul­sé de 27 300 km.
A côté des réc­its exo­tiques, Eric pose le car­net de bord de son état de san­té, sans détour. Voy­age en Parkin­son.

La fic­tion est un agglomérat de réal­ités, des cyclo­touristes qui ava­lent des kilo­mètres et Eric qui tra­verse des états physiques extrêmes. « Le résul­tat est un car­net de voy­age hybride, mélange des états d’âme d’un cycliste parkin­sonien et des obser­va­tions pseu­do-ethno­graphiques de son équip­i­er à tra­vers quar­ante-qua­tre pays », décrit en pré­face Fabi­en Pal­mari.

Le pro­jet des deux hommes laisse la trace d’une force immense con­tre la ten­ta­tion d’abandonner. « Hier j’ai eu l’idée du prochain car­net : une grande virée en vélo couché à 3 roues », écrit Eric, à la fin du livre. Respect.

Le Tour du monde en vélo d’appartement, Fabi­en Pal­mari et Eric Tour­naire, éd. Elytis, 2015, 20€.

BONUS / Décou­vrez le pro­jet vélo d’Eric Tour­naire en ligne

Vous pouvez découvrir et emprunter ce livre à la Biblio Vélo de Pignon sur Rue, 10 rue Saint-Polycarpe, Lyon 1e.
Vous pouvez aussi l’acheter chez votre libraire préféré !
Ou le commander sur La Librairie du Voyageur
Tags
En voir plus

Adeline Charvet

Journaliste et chargée de mission Information à Pignon sur Rue.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close