Actus France

Pourquoi la France raffole-t-elle du vélo ? Une histoire “sentimentale” pour le sociologue David Le Breton

La Montagne : Hausse de la demande oblige, les constructeurs de vélos peinent à suivre la cadence et à tenir les délais. Pour l’anthropologue et sociologue David Le Breton, qui défend une approche « sentimentale » de la bicyclette, c’est la preuve que les mobilités urbaines sont arrivées à un tournant.

Plus de 3,3 mil­lions de Français ont acheté un vélo en 2020. 700.000 de plus que l’année précé­dente. Chez les fab­ri­cants, les car­nets de com­man­des sont pleins, les stocks min­cis­sent, les délais s’allongent et les con­ver­tis de la petite reine grin­cent d’impatience.
En octo­bre dernier, l’anthropologue et soci­o­logue David Le Bre­ton sor­tait En roue libre. Un livre en forme « d’anthropologie sen­ti­men­tale du vélo ». Sen­ti­men­tale et sen­si­ble. Car si la petite reine avance sou­vent des argu­ments de rai­son pour redessin­er l’espace urbain, elle est aus­si affaire de cœur. Elle est même d’abord cela.

La « véloru­tion », dont on par­le depuis longtemps, est-elle en train d’advenir?

Je le pense, oui. On mesure de plus en plus les méfaits de la voiture en ville. Le vélo s’avère une alter­na­tive idéale et peu onéreuse. Par ailleurs, le cycliste, c’est l’artiste de la ville. Rien n’empêche jamais un cycliste de pass­er. Il arrive tou­jours à l’heure, il n’est bar­ré par aucun obsta­cle, ne cherche pas de places de park­ings. Quand on a fait l’expérience du vélo, on décou­vre com­bi­en il est flu­ide et sûr, en tout cas dans les villes.

A lire sur lamontagne.fr

Tags
En voir plus

Thierry Roch

Président de l'au5v, Association des Usagers du Vélo, des Voies Vertes et Véloroutes des Vallées de l'Oise.

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close