A lire

Des données pour un plaidoyer imparable : l’exemple de Fontainebleau-Avon

Rien ne remplace la connaissance du terrain, mais les données quantitatives peuvent parfois aider à objectiver des situations. Mettre un chiffre ou une image sur un problème perçu de manière diffuse le transforme en un objet identifiable : il devient plus facile de le mettre à l’agenda politique.

Prenons ici l’exemple de la liai­son inter­com­mu­nale entre les com­munes d’Avon et Fontainebleau, villes con­tiguës dont les cen­tres sont dis­tants de seule­ment 2,4 km, mais que 65% des act­ifs par­courent en voiture.

Les données Insee sur les actifs

Selon l’Insee, la part des act­ifs par­courant cette liai­son à vélo est de 8,2 %. Ce niveau est loin d’être hon­teux, mais pour­rait mon­ter à 20 % en se rap­prochant du « cli­mat vélo » des villes français­es les plus cyclables, et 30 % à 40% en visant l’excellence des villes européennes les plus avancées.

Ces don­nées per­me­t­tent d’objectiver le prob­lème et de pos­er des ques­tions : com­ment se fait-il que 65 % des act­ifs pren­nent la voiture pour une liai­son aus­si courte ?

Les données du Baromètre Parlons Vélo

Les don­nées du Baromètre per­me­t­tent d’en savoir plus et d’objectiver le ressen­ti des cyclistes.
Avec des notes de 3,49 et 3,09 sur 6, Avon et Fontainebleau sont des villes  « moyen­nement favor­ables » à la pra­tique du vélo selon les résul­tats du Baromètre 2019 : pre­mier indice !

Mais en regar­dant en détail les 27 ques­tions bal­ayant les divers aspects du sys­tème vélo, nous remar­quons que la ques­tion des liaisons interur­baines est très mal classée : 23ème sur 27 pour Avon, 25ème sur 27 pour Fontainebleau, avec des notes bien inférieures à la moyenne (qui rap­pelons-le est de  3,5 sur l’échelle de 1 à 6). La ques­tion con­cer­nant la sécu­rité sur les grands axes donne la même chose.


Cette ques­tion générale con­cerne l’ensemble des liaisons interur­baines, mais il est pos­si­ble d’en savoir plus en jetant un œil à la carte des « points noirs » et « tronçons à amé­nag­er en pri­or­ité ». Nous y avons représen­té en bleu les deux itinéraires prin­ci­paux per­me­t­tant de ral­li­er les deux com­munes : au nord par les boule­vards et au sud au tra­vers du parc du château.

Les deux cartes ci-dessous mon­trent que les boule­vards au nord con­cen­trent les mécon­tente­ments. Cela est logique au vu du niveau de traf­ic et du peu de pro­tec­tion apportée par de mai­gres ban­des cyclables, celles-ci longeant des places de sta­tion­nement et ser­vant sou­vent d’arrêt minute. Au sud, la tra­ver­sée du parc est poten­tielle­ment fan­tas­tique, mais ses accès de part et d’autre sont pointés comme dan­gereux.
D’autre part, le revête­ment des allées du parc est peu com­pat­i­ble avec le vélotaf dès que le sol est humide. Ce dernier prob­lème n’apparait pas sur les cartes, car avec 3 choix max­i­mum les répon­dants ont vraisem­blable­ment préféré point­er les dan­gers liés au traf­ic. Les don­nées ne dis­ent pas tout … l’expertise de ter­rain reste absol­u­ment néces­saire! Enfin la plu­part des itinéraires ren­con­trent à un moment l’hypercentre de Fontainebleau qui est un enfer auto­mo­bile digne des années 70.

Et ensuite ?

Le poten­tiel étant iden­ti­fié pour cette liai­son, reste à le mobilis­er. Il faut bien sûr agir sur les infra­struc­tures, le sta­tion­nement vélo, mais aus­si engager dès aujourd’hui des actions des­tinées aux act­ifs : informer sur les temps de par­cours, mobilis­er les employeurs (label « Employeur Pro-Vélo », for­fait mobil­ité), organ­is­er le chal­lenge « à vélo au boulot», informer sur la loca­tion de VAE longue durée Véli­go (rem­boursée à 50% par l’employeur) car Avon est val­lon­née.

Carte de chaleur des « points noirs » : couleur en fonc­tion du nom­bre de cita­tions
Carte des « tronçons à amé­nag­er en pri­or­ité » : couleur et épais­seur des traits en fonc­tion du nom­bre de cita­tions

Sources

Accueil Baromètre des villes cyclables

Visu­al­i­sa­tions détail­lées

 

Tags
En voir plus

Vous aimerez également...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close