La Dépêche, 18 octobre 2017 : "Le centre-ville de Toulouse a chassé les voitures, mais doit gérer, désormais, l’afflux des cyclistes, qui manquent de places pour accrocher leurs vélos. Un casse-tête. C’est le monde à l’envers ! Aujourd’hui, dans le centre-ville de Toulouse, ce..."

Lien vers l'article.