Slate.fr, 25 novembre 2017 : "En Chine, l’offre proposée par Gobeebike ou Ofo surpasse largement la demande. Résultat : de (trop) nombreux vélos abandonnés qui bloquent les rues."

Lien vers l'article.