LesEchos.fr, 25 octobre 2016 : "L’ubérisation du travail provoque des remous en Italie. Les livreurs de Foodora ont ainsi décidé de raccrocher leurs bicyclettes. Ils sont 320 à avoir cessé le travail depuis près de trois semaines, d’abord à Turin puis à Milan où ils ont manifesté. Une grève lancée le 8 octobre dernier et qui fait figure de révolution dans le monde de la « gig economy », l’économie des petits boulots ou des petits services. On appelle aussi cela comme ça."

Lien vers l'article.